Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 18:42

Si la croyance est une attitude naturelle qui trouve son origine dans le désir de se concilier les puissances naturelles, et si comme le pense Feuerbach il s'agit d'une scission de l'homme d'avec lui-même, on est en droit de se demander si croire est réellement une démission de la raison.

Qu'est-ce que croire si ce n'est donner son assentiment à une proposition que l'on tient pour vraie sans avoir la certitude objective de sa vérité, contrairement au savoir qui aux yeux de Platon est un type de connaissance inférieure car non justifiée par un raisonnement et non rigoureusement démontrée, une sorte d'adhésion intellectuelle et morale.

A l'opposé, la raison est cette faculté pensante de l'homme qui permet de juger, de connaître, et d'agir conformément à des principes.

Pour Alain "Penser n'est pas croire".

Le philosophes se sont interrogés sur les fondements de la croyance. Est-ce parce que l'être humain ne possède pas de véritable réalité?

Bergson parle d'une réaction défensive face au caractère inéluctable de la mort., ou une régression psychologique vers un état infantile pour Freud.

De Duve(+2012)dit qu' il s'agit d'une pulsion archaïque qui aurait favorisé la survie du groupe au travers de l'adhésion à des mythes, et rites communs.

Qui donc peut prétendre s'émanciper de toutes croyances se demande Derrida, et pourquoi ne pas se demander également si toute doctrine philosophique n'est pas une croyance car subjective, qui réfléchit aux problèmes fondamentaux de l'homme, mais ne donne pas de connaissance objective et irréfutable?

A cet égard, Nietzsche nous met en garde" Une croyance forte ne prouve que sa force et non la vérité de ce que l'on croit"

Dès lors la croyance est-elle la roue de secours de la connaissance? Certes non, mais bien son moteur, sans faire toutefois l'économie de la faculté critique.

Par ailleurs la pensée rationnelle s'appuie également sur certaines croyances, hypothèses, axiomes et postulats.

Socrate parlait de son daemon. D'autre part Descartes pouvait-il développer une pareille œuvre sans y croire?

Pascal dans son fameux pari, déduit qu'il est plus conforme à la raison de croire que de ne pas croire.et c'est souvent l'imbécilité de l'homme qui condamne la raison mais non la croyance.

Croyance et raison peuvent coexister sans problèmes et d'ailleurs un Père de l'Eglise s'avançait en affirmant que croire c'est une réflexion su Dieu sans abandonner la croyance.

Certes, l'on peut craindre la dictature de la raison et dès lors toute croyance peut et doit être interrogée par la raison. L'homme est en droit d'exercer son libre-arbitre et c'est en l'exerçant qu'il effectue une démarche de liberté et de raison.

Laissons la paroles finale à Sartre pour qui nous sommes ce que nous voulons être, que nous nous projetons à travers un projet mais que nous décidons de continuer à raisonner quelles que soient nos croyances.

En fin de compte croire n'est pas une démission de la raison, mais sans la raison croire est une démission de l'être humain.

Marie-Françoise S.

Solon.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

patrice 29/01/2014 23:22

Changer de croyances pour changer le monde

Immobilisé deux et mois et demi à la suite d’un accident, Marc de la Ménardière s’occupe en regardant des documentaires. C’est alors le début d’un cheminement philosophique et spirituel qui le pousse à changer de trajectoire de vie. Parcours d’un voyage initiatique.
© TEDxParisSalon
Business développeur à New York, Marc de la Ménardière vit un rêve américain. Mais lorsqu’après une chute, il se retrouve immobilisé deux mois et demi, sa perception du monde et ses objectifs de vie se mettent à changer profondément. Il se met à regarder des documentaires sur le brevetage du vivant, le traitement des animaux destinés à la consommation, le commerce de l’eau… Et prend conscience qu’il ne peut plus exercer son métier consistant à positionner l’eau comme produit de luxe.

Il décide de tout quitter et de réaliser à son tour un documentaire axé sur les solutions et les acteurs du changement de ce monde en crise. Il se rend d’abord en Inde. D’après ses différents interlocuteurs, notre esprit cartésien séparant d’une part le corps et l’esprit, et d’autre part l’Homme de la Nature, serait à l’origine de nos problèmes de société. « Le fait d’avoir voulu tout séparer, tout diviser nous a fait oublier l’unité du vivant, la partie sacrée, la partie invisible », explique-t-il. Il part ensuite en Amérique Latine où il échange avec des représentants des communautés toltèques, aztèques et mayas. Pour eux, le monde est une grande pensée à laquelle nous participons tous. Ainsi, il se rend compte qu’il est important et nécessaire d’observer nos pensées car elles créent notre réalité et le monde dans lequel nous vivons. « En apaisant notre mental, nous accédons à une autre dimension humaine qui va nous faire évoluer, nous reconnecter avec la Nature, avec les individus », réalise-t-il. « Tout est interdépendant, tout est interconnecté », lui apprennent par la suite astrophysiciens, chercheurs et neuroscientifiques. En étudiant l’Histoire, Marc de la Ménardière s’aperçoit que « lorsque notre observation du réel change, notre représentation de nous-même change aussi et une nouvelle civilisation naît ».



Selon lui, le changement passera par nous tous. « C’est la somme des éveils individuels qui amènera cet éveil collectif. Et de cet éveil, ce sera vraiment ceux qui passeront à l’action qui inventeront le monde de demain », conclut celui qui, en livrant son expérience et ses réflexions, fait maintenant lui aussi partie des acteurs du changement.

Solon 06/11/2013 08:00

Merci pour ces commentaires qui feront l’objet d'une réflexion en groupe de travail et donc résumés sur le blog.
Solon.

Gayral Michèle 16/10/2013 12:20

Croire et raison ?
Est-ce que croyance est synonyme de croyance religieuse ? Ou est-ce simplement croire ce que l'on ne peut vérifier nous-même par nous sens ou notre raison ? Raison est-ce le fait de notre faculté de penser et d'interpréter les choses pour les comprendre ? Nous les approprier ? Les manipuler ?
Quand je suis allée dans le Colorado , perdue petite femme dans cet immensité naturelle si grandiose , j'ai compris à quel point l'humain avait besoin de croire à une force en lui , ou une force bienveillante à l'extérieur pour pouvoir continuer de vivre sans trop se sentir démuni et fragile .
C'est ainsi que j'essaie de ma projeter dans le temps il y a plusieurs milliers d'année pour comprendre que les hommes ont inventé des religions , pouvoir prier quelque chose , ou quelqu'un , dans ce besoin de se rassurer face à la nature si forte et imprévisible , avoir une présence , une aide , pouvoir être actif face à son destin si minable qui est d'être malade et mourir , voir ses enfants malades et mourants . La raison humaine n'aime pas le vide , la fatalité , elle veut être constructive , et partie prenante de la vie . L'homme a développé cette faculté de raisonner pour comprendre et dominer cette nature si grandiose par rapport à lui si petit et faible .
Les Anciens ont été performants et admirables .
Ceci dit nous sommes effectivement au XXIème siècle , la science a progressé . Nous avons beaucoup maîtrisé la nature , les maladies , la mort , mais surtout nous avons compris beaucoup du fonctionnement non seulement de notre monde mais aussi de l'univers . Donc nous ne pouvons plus penser de la même manière qu'au début de l'histoire .
La raison est celle que nous avons développé au fil des ans et des générations , des cultures différentes . Elle n'est pas la même pour tous les hommes , bien que présente en chacun , et il est difficile de faire une généralité de cette fonction . L'on pourrait penser que grâce à notre raison le monde se sera

Gayral Michèle 16/10/2013 12:54

Dommage de ne pas pouvoir modifier , mon commentaire est parti tout seul , excusez-moi .

Donc :
On pourrait penser que grâce à notre raison avec les milliers d'années écoulées , nous aurions pu un peu vaincre nos pulsions de guerre , d'hégémonie , de pouvoir .. or il n'en est rien , nous restons des êtres faibles , plein de passions contraires et irraisonnables .
Donc quel eswt le pouvoir de la raison ?

Croire , n'est pas simplement croire en un dieu ou une force surnaturelle .
Croire c'est accepter ce que l'on ne ressent pas nous-même à l'aide de nos sens , que l'on ne peut pas maîtriser par notre propre raison .
Donc croire c'est aussi croire en ce que nous disent les savants : que la terre est ronde , que des planètes et tout un univers existe , qu'il y a un bing-bang , que l'intérieur de la terre est du NIFE , qu'à l'extérieur il y a une atmosphère puis rien . Mais aussi plein d'autres choses : les montagnes mesurent tant de m , l'oxygène et l'hydrogène forment de l'eau , etc ... c'est croire aussi que tel médicament va guérir telle maladie , ou que ce que dit le reporter sur la
Syrie est vrai , qu'il a plu en Hollande alors qu'il fait chaud à la Martinique . Nous croyons tellement à tout et n'importe quoi , que l'on peut se faire manipuler par n'importe qui , ainsi telle nouvelle dans les médias comme le nuage de Tchernobyl a survolé tous les pays sauf la France . Un jour la Lybie est amie , le lendemain elle est ennemie . Le Prix Nobel de physique est attribué à qui , à quoi " au le boson de Higgs " ... qui sait ce que c'est à part 4 savants ???? Bon , on veut bien croire que ça définit enfin la masse totale de l'univers , le chaînon manquant de la théorie de l'espace en éclatement constant ... où est dieu ? Mais on y croit ... sauf certains réticents comme aux USA où l'on interdit la croyance aux théories de Darwin .

Il apparaît que l'humain reste petit dans la nature , qu'elle ne peut être complètement maîtriser par lui , même s'il l'a beaucoup réduite à sa merci , voire ravagée .
L'être humain malgré toutes sa volonté et sa raison reste plus ou moins dominé par sa nature profonde , ses pulsions , ses fantasmes , qui lui permettent de rêver , d'imaginer , mais aussi de commettre n'importe quel crime , encore de nos jours .
Le savoir est varié et changeant , reste à construire , il n'est pas le même pour un paysan d'Afrique et pour un informaticien de France , il a dépassé les connaissances des Grecs anciens , et nous serons dépassés dans l'avenir . Personne ne peut maîtriser le "savoir" mondial .. encore qu'un ordinateur maintenant se rapproche sans doute de cette faculté .. mais il n'est pas humain .
Nous sommes obligés de croire à ce que l'on nous dit de scientifiques , de politique , de social , etc ... et certains de croire en ce que l'on peut dire d'un dieu ou de dieux .
La raison est un rempart aux croyances trop naïves ... encore faut-il pouvoir la construire en toute liberté et ne pas être soumis à une idéologie forcenée et dominatrice .

matray 16/10/2013 11:17

Je pense que ce raisonnement est orienté dès le début avec des références particulières, associer "croire" et "raison" est une erreur. Cela n'a rien à voir donc le sujet est faussé.
Sans se référer à ce qu'on dit les anciens car la pensée a évolué, vivons au présent, regardons aujourd'hui l'exemple contemporain de la psychothérapie. Pour aider les personnes qui croient et se font des idées fausses sur des faits, qui en souffrent, comme croire que l'on n'est rien, qu'on est laid, inintéressant voire inutile... la thérapie leur dit : "la vérité est ce qui est et non ce que l'on croit".
La croyance qu'a un enfant que ses parents ne l'aiment pas est destructrice ds le développement de l'adulte. La thérapie aura pour but de démanteler cet emprisonnement nocif que créé la croyance.
Croire subit des influences, surfe sur l'ignorance. On peut faire croire ce que l'on veut en le présentant bien, je pense aux faux miracles du Moyen-äge qui, avec un peu de mises en scène permettaient de dominer de pauvres gens ignorants. Je pense hélas à ceux qui n'ont pas cru et
sont morts sur un bûché.
Croire a trop longtemps été associé la pensée religieuse, plus aujourd'hui.

Le problème est que ces sujets ont trop souvent une orientation "latente" de pensée religieuse, on dirait un travail de fond pour amener à une prise de conscience par des chemins détournés... Que cherche-ton ? à convaincre, à se convaincre ?
Et de grâce, ok il y a eu Platon, Socrate, Pascal et plein d'autres, érudits penseurs pour leur contemporains mais n'ignorons pas Bettelheim, Salomé, Desjardin ou Cyrulnik !! nous sommes au XXIè siècle !

Présentation Et Informations

  • : philosophie.sagesse.pezenas
  • philosophie.sagesse.pezenas
  • : ce blog rend compte de toutes les réflexions philosophiques recueillies à l'occasion des débats à thèmes à Pézenas (34)
  • Contact

Vous êtes sur le blog : http://philosophie.sagesse.pezenas.over-blog.com

  Ce blog est en cours d'enregistrement et de rédaction, il apparaîtra très prochainement dans les moteurs de recherche.

Recherche

Souhaitez-vous participer aux discussions ?

Laissez-moi votre courriel dans la rubrique Newsletter, merci.

Liens