Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 11:05

Si la philosophie investit sa réflexion au travers de domaines variés, le le théâtre lui, joue avec le corps et suscite l'attention et la méfiance du philosophe.

S'il est vrai également que souvent le théâtre puise sa force dans la critique, reconnaissons qu'il porte le débat en son sein et que c'est chez les grecs que le projet d'une mise en scène du vivant de la pensée apparaît.

Dès lors, n'y aurait-il pas en définitive une vérité philosophique qui trouverait une expression plus adéquate en étant montée ou jouée plutôt qu'en étant dite ou expliquée, ou en quoi le dispositif théâtral permettrait-il de faire l'expérience de la philosophie que son enseignement classique.ne permettrait de le faire?

Si la philosophie répond aux questions en édifiant des systèmes, le théâtre par contre sans renier lesdites questions les pose dans le vivant avec toutes ses ambiguïtés et ses ambivalences.

C'est bien souvent au tarvers de la tragédie que l'homme apparaît dans toute sa contradiction, à la fois coupable et innocent, clairvoyant mais souvent aveugle, simulateur et dissimulateur, d'ailleurs Platon parle du théâtre comme d'un simulacre fascinant et qui en tant qu'art de la représentation travestirait les idées devenant ainsi un obstacle à la connaissance.

Depuis les origines la problématique tourne autour de présence et représentation, entre être et apparaître.

Si l'illusion est notre véritable être au monde et que le monde lui-même est illusion, il est donc absurde de nier que l'illusion est notre loi.

Si au contraire, la représentation est constitutive de notre représentation, cette représentation est constitutive de notre expérience(Kant)

Parlons de Nietzsche pour qui le philosophe est le criminel des criminels et de plus l'on pourrait s'attarder également sur dégoût du philosophe Rousseau à l'endroit du comédien  qui en parle en terme de pédant inadapté au monde.

Cette philosophie est criticable dans la mesure ou elle est son propre objet sortant rarement d'elle-même et qui ne se prête d'ailleurs pas facilement à un usage d'elle-même qui ne soit un usage fait par elle-même.

Il ne serait pas inintéressant  d'envisager de mettre la philosophie sur la scène pour une sortie d'elle-même. La transmission en sortirait certainement enrichie;

Faut-il pour cela rendre le théâtre obligatoire? Peut être,mais avant toute chose il faut s'opposer à ce que Roussaeu dans sa lettre à D'Alembert faisait de l'acteur, un corrupteur de moeurs dont le talent n'est qu'un art de la contrefaçon.

 

SOLON

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soisye 09/08/2013 10:59

Intéressant ... dommage que peu de personnes participent à la discussion sur ce blog !
ce sujet m"apparaît comme particulièrement complexe , d'autant que les objets ne sont pas vraiment définis .
Voici pour ma part ce que je pense modestement , peut-être de manière simpliste et peu philosophique :

-Théâtre : Fait d'auteur ayant écrit un scénario et des dialogues afin de les faire vivre par des comédiens habillés pour la circonstance de costumes particuliers , sur une scène organisée par certains décors factices et les faire voir et entendre par des spectateurs dans un but ludique .
-Philosophie : fait d'un auteur ayant écrit ou dit des réflexions portant sur la vie , l'être humain , afin d'être écouté ou lu , parfois sous forme de récit , ou de lettres , de documents , d'entretiens , de diverses manières , dans le but d'aller au-delà de la vie de tous les jours , essayer de faire un pas vers la connaissance , la sagesse , le bonheur suprême ?

Alors il me semble qu'il n'y ait pas vraiment d'opposition . 2 genres différents . L'un plutôt ludique donnant une image de la vie adaptée au discours que l'auteur propose , qui pourrait éventuellement être philosophique .
L'autre proposant un discours adapté à ce qu'il veut faire comprendre ... qui pourrait éventuellement être théâtral .

Les 2 mettent en scène des propos et une réflexion personnelle en rapport avec ce qu'ils connaissent , étudient , pensent de la vie qu'ils voient ou imaginent . Ils sont témoins . En même temps ils analysent à leur manière . Ils ne peuvent avoir une vue globale de l'humanité et de tous ses aspects . Ils s'aident de leurs cultures pour faire passer leur message à des personnes qu'ils soupçonnent partager la même culture pour être compris .

Le théâtre est tourné vers une activité ludique faisant appel aux passions , aux sentiments des spectateurs . Il se sert d'acteurs jouant , faisant semblant d'être dans la vraie vie , représentant des scènes de la vie , dans un raccourci outré . Les spectateurs jouant le jeu de regarder la scène comme une possibilité de vie offerte à leur curiosité .
La philosophie se veut plus "sérieuse" , ne doutant pas d'apporter La vérité à ses spectateurs , ses "étudiants" . Elle ne se salit donc pas à se montrer en spectacle . La philosophie se veut être une science et non pas un jeu . Elle ne fait pas appel aux instincts , à la partie animale , aux passions de l'homme . Elle veut faire appel à sa raison . En cela elle peut regarder le théâtre comme inférieur et les acteurs comme des masques sans âme , voire des ânes .
Mais la vie elle-même n'est-elle pas une grande scène théâtrale dont nous sommes en même temps acteurs et spectateurs ? Nous participons de nos instincts , de nos sentiments et de notre logique , nous raisonnons selon nos moyens personnels . Nous balançons entre corps , coeur et tête avec plus ou moins de clarté .
Pour participer au théâtre ou à la philosophie , il faut s'arrêter un moment d'être acteur soi-même pour être spectateur et comprendre ce qui se joue dans la vie , prendre du recul pour réfléchir , comprendre les autres , leurs actes , leurs pensées , leurs sentiments , etc .
Mais le rapport s'arrête-t-il là ?
Le théâtre n'a pas de vocation philosophique principale , il peut attirer l'attention du spectateur vers une question à se poser , vers une pensée autre plus profonde , et je ne trouve pas que la tragédie soit plus efficace que la comédie Molière nous le montre . Il faut alors au spectateur un travail intellectuel pour aller au-delà de ce qu'il peur ressentir de prime abord . Le théâtre est un divertissement , mais pas toujours sans profondeur , un théâtre philosophique est certes possible , mais demande un travail de la part de l'auteur et du spectateur pour dépasser l'apparence futile et ludique . C'est pour cela que la tragédie paraît mieux s'y prêter car elle est moins ludique et propose à l'avance un état sérieux dramatique , un élan vers des sentiments tristes et "nobles" et loin des pulsions de joie fondamentale primaires .
Par contre le philosophe tel un bon pédagogue peut se servir du théâtre , comme du cinéma , du livre , de la télévision , en faire un outil pour attirer l'attention de ses éventuels élèves ou disciples ou auditeurs . Ceci demande un talent conséquent très difficile ... mais je présume que les philosophe grecs qui n'avaient pas tout le matériel technique que nous avons devaient fort bien savoir manipuler la parole , la pédagogie et avoir le talent vif et précis pour mettre en forme de manière dynamique leurs idées . Etre orateur était un art , or être un bon orateur n'est-il pas être un bon acteur ?(avec des "effets de manches" ?) dans un lieu qui privilégie l'écoute attentive . Epicure était dans un jardin .. qui n'interdisait pas les plaisirs .
Il est difficile de comparer des systèmes ayant cours à des époques différentes , le théâtre antique n'est pas celui du XVIII ème siècle ni celui d'aujourd'hui , de même la philosophie . Nous pourrions commettre l'erreur de croire que notre vision actuelle des choses pourrait convenir à toutes les époques .
Aujourd'hui je pense qu'il serait utile aux enfants , et pourquoi pas aux adultes , de pratiquer le théâtre en tant qu'acteurs afin de progresser en matière d'élocution et d'assurance , vaincre la timidité , s'affirmer , acquérir un savoir-faire oral et un savoir être en public ... et la philosophie afin d'aller au-delà des apparences du monde factice qu'on leur propose .
Alors ... philosophes mettez-vous en scène ! Et pas seulement dans l'intimité d'un salon .

Présentation Et Informations

  • : philosophie.sagesse.pezenas
  • philosophie.sagesse.pezenas
  • : ce blog rend compte de toutes les réflexions philosophiques recueillies à l'occasion des débats à thèmes à Pézenas (34)
  • Contact

Vous êtes sur le blog : http://philosophie.sagesse.pezenas.over-blog.com

  Ce blog est en cours d'enregistrement et de rédaction, il apparaîtra très prochainement dans les moteurs de recherche.

Recherche

Souhaitez-vous participer aux discussions ?

Laissez-moi votre courriel dans la rubrique Newsletter, merci.

Liens