Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 07:21

Tout d'abord comment le définir?

Un adjectif substantif pris comme un nom qui donne un sens aux choses et l'inclut dans un réseau sympbolique et qui réduit les choses à la mesure quantitative de l'objet;

Du latin sacer proche de sanctus, son contraire étant le profane, ce qui reste devant le temple(pro fane)

Du point de vue religieux, il a trait au divin qui développe justement le sens du sacré, mais au point de vue sociologique il diffère des choses sacrées par les interdits et les interdictions.

Il s'agit donc d'une entité à double face"mystérieuse et ambivalente"

A t'il une valeur de sentiment quand il résulte d'une intervention huimaine?Bonne question.

 

Le comprendre exige de la reconnaître tout d'abord comme une structure de la conscience et de ne l'appréhender qu'à partir de lui même comme point de référence., car il est difficile d'éclairer le sacré par ce qui n'est pas lui
Affirmer qu'il est constitué  de sentiments archaîques  ou d'illusions, peut être, mais il ne peut être seul sans être opposé au profane.

Existe t'il un risque qu'il soit instrumetalisé, certes oui par besoin ou nécessité au nom d'impératifs culturels, religieux ou éthiques, libre à l'homme de le considérer comme tel.

Le sacré est donc un univers qui dépasse  l'homme, et  peut être compris comme source de vie.

SOLON.

 

.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soisye 22/06/2012 14:33

excusez-moi ou pour mieux me faire comprendre : ce qui est reconnu sacré par l'autre doit-il être la cause pour l'autre de me contraindre à accepter son objet sacré et donc réduire ma liberté ?

Soisye 22/06/2012 14:29

Ce qui est sacré chez l'autre doit-il contraindre ce que je ne reconnais pas comme sacré ?

Soisye 22/05/2012 00:52

Sacré sacré !!!
Sacrément trop haut pour moi , je suis terrienne .
Je n'arrive pas à saisir le sens de ce mot ni de cette idée .
Napoléon s'est sacré tout seul , il a eu raison , au moins il était en accord avec lui-même et son ego . Et Louis XVI a eu la tête coupée , désacralisé !
Bon enfin ils faisaient leurs "besoins" comme tout le monde .
En arrive-t-on à la notion de dieu .. qui lui n'a pas de besoin ?
Est-ce ça être sacré ? Ne pas avoir de besoin ?

Jacques 07/05/2012 05:25

J'avoue avoir du mal avec quelque chose qui fonctionne en auto-référence... Ce n'est pas parce que le mot associé à une chose possède étymologie et histoire que la chose existe bien que, parait-il,
le verbe se soit fait chair... Éther, calorique, phlogistique : pfuit ! Il ne suffit pas que l'homme ait par défaut imaginé une chose pour comprendre ou expliquer une portion du monde pour que
l'objet sur lequel le vocable prétend porter existe. Les virtu sont dormitives. Si la distinction entre anti et pro fane ne s'impose pas, quelle signification contemporaine accorder à ce mot ? Pour
le définir, tenter de répondre à la question: qu'est-ce qui est sacré pour moi ? Mais comment utiliser un mot non encore défini dans une question visant à le définir ? En général, le percept
précède le concept. Je puis tenter d'user de ce qui n'est pas encore un synonyme, par exemple : qu'est ce que je respecte par dessus tout ? Ce qui m'amènera à rebaptiser le respectable... ce à quoi
j'accepte de me soumettre. Implicitement poser la soumission, c'est très orienté pour être satisfaisant. Autre chose donc : ce à quoi je porte la plus haute attention. Par exemple, la vie. Normal
que j'y sois attaché, puisque je me sens un peu concerné. Un peu anthropocentrique comme critère. Mais sapiens aime tant son nombril que je ne m'étonne pas moi-même... Mais il est vrai que je porte
la plus haute attention à ce qui conditionne ma présence particulière et momentanée et donc, appartenant à l'ensemble du vivant, je porte nécessairement la plus haute attention à la laitue et à la
mygale. Et comme tout cela de vivant dépend étroitement de ce qui ne l'est pas, parce que le composant, voici que le carbone, l'oxygène, l'hydrogène et l'azote me sont sacrés. Un sacré païen qui
déboucherait sur une conscience écologique plutôt qu'à l'exception humaine, ce serait un bon début, non ?
Le sacré et l'humour sont-ils compatibles ?

Jacques 07/05/2012 05:24

J'avoue avoir du mal avec quelque chose qui fonctionne en auto-référence... Ce n'est pas parce que le mot associé à une chose possède étymologie et histoire que la chose existe bien que, parait-il,
le verbe se soit fait chair... Éther, calorique, phlogistique : pfuit ! Il ne suffit pas que l'homme ait par défaut imaginé une chose pour comprendre ou expliquer une portion du monde pour que
l'objet sur lequel le vocable prétend porter existe. Les virtu sont dormitives. Si la distinction entre anti et pro fane ne s'impose pas, quelle signification contemporaine accorder à ce mot ? Pour
le définir, tenter de répondre à la question: qu'est-ce qui est sacré pour moi ? Mais comment utiliser un mot non encore défini dans une question visant à le définir ? En général, le percept
précède le concept. Je puis tenter d'user de ce qui n'est pas encore un synonyme, par exemple : qu'est ce que je respecte par dessus tout ? Ce qui m'amènera à rebaptiser le respectable... ce à quoi
j'accepte de me soumettre. Implicitement poser la soumission, c'est très orienté pour être satisfaisant. Autre chose donc : ce à quoi je porte la plus haute attention. Par exemple, la vie. Normal
que j'y sois attaché, puisque je me sens un peu concerné. Un peu anthropocentrique comme critère. Mais sapiens aime tant son nombril que je ne m'étonne pas moi-même... Mais il est vrai que je porte
la plus haute attention à ce qui conditionne ma présence particulière et momentanée et donc, appartenant à l'ensemble du vivant, je porte nécessairement la plus haute attention à la laitue et à la
mygale. Et comme tout cela de vivant dépend étroitement de ce qui ne l'est pas, parce que le composant, voici que le carbone, l'oxygène, l'hydrogène et l'azote me sont sacrés. Un sacré païen qui
déboucherait sur une conscience écologique plutôt qu'à l'exception humaine, ce serait un bon début, non ?
Le sacré et l'humour sont-ils compatibles ?

Présentation Et Informations

  • : philosophie.sagesse.pezenas
  • philosophie.sagesse.pezenas
  • : ce blog rend compte de toutes les réflexions philosophiques recueillies à l'occasion des débats à thèmes à Pézenas (34)
  • Contact

Vous êtes sur le blog : http://philosophie.sagesse.pezenas.over-blog.com

  Ce blog est en cours d'enregistrement et de rédaction, il apparaîtra très prochainement dans les moteurs de recherche.

Recherche

Souhaitez-vous participer aux discussions ?

Laissez-moi votre courriel dans la rubrique Newsletter, merci.

Liens